L’aventure décevante de B.K. en France


Après 16 années passées en France métropolitaine,  B.K. a fini par comprendre que son séjour a été une grosse déception et une perte de temps inutile puisqu’il n’est pas parvenu à obtenir le sésame qu’est la carte de séjour pour décrocher un travail décent.

Il a connu une immigration d’enfer dans la capitale française de 2003 à 2019. Il passait tout son temps à se cacher de la police pour éviter d’être expulsé vers son pays natal. Pour lui, une éventuelle expulsion allait être interprétée comme une humiliation, raison pour laquelle il a voulu s’accrocher espérant obtenir un jour la pièce de séjour, qui allait ouvrir, pour lui, les portes de réussite. 

Sa vie se déroula dans la pure clandestinité dans un pays européen qu’il venait de découvrir. Il changeait, régulièrement, de résidence et avait du mal à se nourrir convenablement. Toutes ses tentatives d’obtenir une carte de séjour au niveau de la Préfecture ont été un échec. Ses multiples demandes ont été rejetées par le Préfet, qui n’a jamais avancé de motif valable pour justifier son acte de rejet. 

B.K. ne comprenait pas pourquoi certains demandeurs obtenaient facilement cette carte et d’autres non. Il digérait mal sa mésaventure devant l’administration française. Toutes choses, qui lui ont permis de comprendre que son aventure en France allait finir sur une queue de poisson s’il n’obtenait pas une pièce de séjour.

Finalement, ce qu’il craignait arriva avec la décision des autorités françaises de l’expulser vers son pays d’origine qu’est le Mali.

Il a maintenant compris que l’immigration clandestine n’est pas la solution qui permet à tous de réussir dans la vie.